Créer son jardin japonais en 7 étapes

Issus de la tradition antique japonaise, les jardins japonais sont des lieux de méditation et de beauté. Vous aussi vous souhaitez posséder votre propre petit coin de paradis dans votre jardin ? Il vous suffit de suivre ces quelques étapes !

 

1 – Cherchez de l’inspiration dans d’autres jardins japonais

Les jardins japonais peuvent être de types variés (jardins secs, jardins de thé…) mais ils doivent toujours suivre trois grands principes :

  • la reproduction de la nature en miniature;
  • le symbolisme pour une simplification de l’ensemble ;
  • l’intégration dans son environnement par la prise en compte des éléments extérieurs dans sa composition.

La création d’un tel jardin ne s’improvise donc pas. Le mieux est d’effectuer un travail de recherche préalable afin de déterminer le thème et l’ambiance que vous souhaitez lui insuffler. Lorsque vous considérez vos sources d’inspiration comme suffisantes, vous pouvez entamer l’élaboration de votre propre jardin.

Jardin japonais sec à Kyoto

Jardin sec du temple Ryoan-ji (Kyoto, Japon) figurant sur la liste du patrimoine mondial
(Crédit photo : StockSnap)

2 – Déterminez le lieu idéal pour votre jardin japonais

Sachez tout d’abord qu’un grand terrain n’est pas nécessaire. Le plus important n’est pas la taille du jardin mais sa composition et ce, au sein d’un espace clos. Cette composition est grandement conditionnée par l’emplacement que vous allez choisir. Pour cela, de nombreux facteurs sont à prendre en compte : l’ensoleillement, la forme et la nature du terrain, l’emplacement des constructions, la présence de clôtures ou de poteaux…

Les jardins japonais se caractérisent très souvent par la présence d’eau. Vous pouvez donc envisager la création d’un bassin. Il est très important de prendre en compte ce paramètre car il induit un emplacement à la superficie plus importante et où il est possible de creuser et d’installer tout le nécessaire (pompe, petite cascade, ruisseau…).

3 – Choisissez des plantes adaptées au jardin japonais dont vous rêvez

De nombreuses plantes peuvent être utilisées dans un jardin japonais : cerisiers, bambous, érables, azalées, fougères, camélias, mousses…

Choisissez selon vos goûts mais pensez également à varier les formes et les couleurs. Par exemple, afin de créer du relief et de la profondeur, les plantes au feuillage clair seront placées à l’arrière et celles au feuillage foncé à l’avant. De même, n’oubliez pas de prendre en compte leurs dimensions et leur aspect une fois l’âge adulte atteint.

Après avoir choisi les plantes, pensez au revêtement de votre sol : sable, gravier, mousse, écorce… Celui-ci doit mettre en avant vos végétaux par sa couleur ou sa nature.

Jardin japonais aux plantes colorées avec une rivière et un pont

(Crédit photo : Pixabay)

4 – Dessinez votre jardin japonais

Avant de vous lancer dans la création à proprement parler de votre jardin, vous devez avoir une image précise du résultat que vous souhaitez obtenir. Pour chaque plante, chaque pierre, chaque banc ou encore chaque sculpture que vous voulez installer, vous devez savoir quel sera son emplacement final. En dessinant votre jardin japonais au préalable, votre obtiendrez un rendu beaucoup plus propre et travaillé.

Il est important de respecter cette règle : pas de ligne droite ni d’angle droit. Tous vos éléments doivent être placés dans des courbes les uns par rapports aux autres. C’est notamment le cas des pierres plates utilisées de manière régulière pour tracer le chemin.

5 – Prévoyez les changements d’aspect de votre jardin japonais

Prévoir les changements fait partie intégrante de la philosophie bouddhiste. Dans votre jardin japonais, faites de même ! En effet, chaque saison modifiera son aspect. Il convient donc de connaître et de prendre en compte les périodes de floraison des fleurs, les changements de couleur dans les feuillages ou encore les plantes qui ne survivent pas à l’hiver.

En accordant de l’importance à ce paramètre, votre jardin sera beau toute l’année et évoluera au fil des saisons.

Jardin japonais en hiver

(Crédit photo : Pixabay)

6 – Créez votre jardin japonais

Il est temps de mettre en pratique tout ce qui a été fait dans les étapes précédentes !

Commencez par préparer le sol en retournant la terre, en désherbant, en enlevant les cailloux… Vous pouvez ensuite disposer vos pierres afin de délimiter les zones de passage et de plantation. Dans ces dernières, arrangez vos plantes. Recouvrez ensuite le sol avec le matériau choisi afin d’éviter la prolifération de mauvaises herbes. Pour finir, ajoutez tous vos éléments décoratifs tels que les pagodes, les lanternes ou encore les statues.

En plus d’être un lieu de méditation, un jardin japonais est également fait pour être contemplé. Pensez donc à y ajouter un joli banc en bois.

7 – Entretenez votre jardin japonais

Pour pouvoir profitez de votre jardin tout au long de l’année et ce, dans les meilleures conditions, pensez à l’entretenir régulièrement : arrosage, taillage, désherbage, nettoyage…

 

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour débuter la réalisation de votre propre jardin japonais. Toutefois, les nombreuses règles de composition n’ont pas toutes pu être abordées dans cet article. N’hésitez donc pas à approfondir le sujet si vous souhaitez respecter au maximum les traditions japonaises !

Laisser un commentaire





* Champs obligatoires